Bien s'asseoir pour bien méditer


Au début de la plupart des méditations guidées que l’on trouve actuellement en ligne, on entend souvent résonner l’injonction « asseyez-vous confortablement » , le problème c’est que… Ça ne veux rien dire !


Cette phrase m’horripile au plus haut point !


Elle n’y est pour rien la pauvre mais je trouve que de la part des personnes qui transmettent les méditations c’est une sacrée lacune !


Alors ok, peut être que je suis tatillon, mais on ne s’assoit pas n’importe comment lors d’une méditation. Parce que si, en effet, l’assise doit être confortable et peut être déclinée de différentes manières pour être accessible à tous, il y a des « points d’attention » à respecter (à mon sens) et ce pour différentes raisons dont je vais te parler !


Par exemple, sur la photo suivante, la jeune femme à l’air d’être assise confortablement (genre tu voudrais pas être à sa place !). Sauf que ça n’est pas une assise de méditation !




J’ai donc à cœur aujourd’hui, de faire le point sur l’assise de la méditation pour redresser des torts (genre…) et surtout t’aider à aller plus loin (et surtout mieux) dans ta pratique de la méditation.



L’assise, une VRAIE posture





Quand tu vois ce genre de photo, disons une photo avec une personne dans cette posture, ce qui te viens en tête c’est le fait d’être zen, détendu, relax… Même si tu n’as jamais médité.


Ce type de photo peut être utilisé dans n’importe quelle publicité aujourd’hui si tant est que le produit est sensé te facilité la vie et donc t’aider à te détendre.


C’est totalement passé dans l’inconscient collectif, c’est admis dans la société. Mais est-ce que tu t’es déjà demandé pourquoi ?


Pourquoi cette posture ci en particulier ?


Et bien tout simplement parce que la posture d’assise est une vraie posture. C’est d’ailleurs la seule posture décrite dans de nombreux textes traditionnels anciens.


Alors en vrai il y a plusieurs postures d’assis, 5 en tout.


Et ces postures sont les même dans de nombreuses traditions : yoga, zen, bouddhisme…


Tout ça pour dire que l’assise est une véritable posture et ce n’est pas juste « s’asseoir confortablement».



Les postures d’assise :



Sukhasana : la posture confortable (le tailleur).





Alors bien sûr, la position des bras sur cette photo n’a rien à voir avec la méditation (si tu pouvais faire abstraction cela m’arrangerait fortement merci !)


Globalement, je pense que tout le monde connait cette posture. C’est une assise qu’on prend assez spontanément lorsqu’on s’assoit par terre (pour ceux d’entre nous qui ont des raisons de s’adonner à ce genre de bassesses of course).



Vajrasana : La posture du diamant





C’est une posture assez agréable et très accessible. Pour les personnes ayant les chevilles sensibles il est tout à fait possible de l’adapter en s’asseyant sur un banc de méditation (je te laisse googler je n’ai pas trouvé de photo décente sorry)








Siddhasana : posture parfaite





C’est la mienne !

Enfin… moi je mets mes pieds l’un devant l’autre la plupart du temps. Mais ce sont deux variantes de la même posture.


Nécessite quelques adaptations (quasi systématiquement un coussin de méditation sous le bassin) mais praticable par presque tout le monde, je la trouve assez confortable.


Elle peut être gênante pour les personnes ayant des soucis de circulation.

Padmasana : le lotus.




Posture traditionnelle de méditation elle n’est clairement pas accessible pour tout le monde, et quand bien même tu es capable de la faire méditer dans cette posture c’est autre chose.


Si les hanches ne sont pas assez souples c’est les genoux qui vont prendre et on n’a JAMAIS envie que les genoux trinquent (voir mon article sur les genoux).

Si tu te sens vraiment bien dans cette posture c’est top mais sinon vraiment pas la peine de se forcer pour la gloire.


Entraine-toi en cours de yoga et le jour où tu la maitriseras tu pourras tester en méditation.


En variante tu peux pratiquer ardha padmasana : le demi lotus.

Je n'ai pas de photo mais un seul pied est sur la cuisse opposée, l'autre pied est sous la jambe (un croisement entre siddhasana et le lotus).



La colonne vertébrale, le centre de la posture :


Quelque soit la posture choisie, la colonne vertébrale doit être droite et tenir sans effort.


Si tu dois contracter le dos pour être le dos droit c’est qu’il y a un souci. Bien que chaque posture ait des vertus qui lui sont propre, on va principalement chercher cette verticalité du dos parce que cela permet au ventre d’être totalement relâché et ouvert, et donc d’avoir une respiration fluide et une circulation énergétique harmonieuse.



Tout part du bassin


Sauf que… Avoir la colonne droite sans effort n’est pas aussi simple qu’il n’y parait (quand on a pas de prof de yoga).


En vrai, se tenir dos droit sans effort ça part du bassin ! La preuve en image :





Ici je suis plutôt assise sur l’arrière des ischions ce qui a tendance à arrondir la colonne vertébrale (je n’ai plus le dos droit) et donc je ferme l’espace au niveau de mon ventre et de ma poitrine.













Sur cette photo j’ai surélevé mon bassin pour pouvoir être assise sur l’avant des ischions (antéversion). Mon dos est plus droit (les courbes naturelles de la colonne vertébrale sont respectées), il y a de la distance entre mes oreilles et mes épaules et l’avant de mon corps est ouvert autant que l’arrière.






Comme tu peux le voir sur les photos ci-dessus, la position de la colonne dépend de la position du bassin.

C’est pour cette raison qu’on se sert d’un coussin de méditation pour surélever le bassin et lui permettre d’être en légère antéversion Pour que le haut du corps puisse tenir droit sans effort.


Une bonne position du bassin permet aussi un bon enracinement. Comme je te l’ai dit, l’assise (quelque soit celle que tu pratique) est une posture de yoga et, comme toutes les postures de yoga, elle se construit sur une base solide et stable.


Ici, la base « principale » est le bassin. Bien sûr les jambes jouent un rôle mais il est secondaire.


La position du bassin est aussi importante sur l’aspect énergétique. Si le bassin est mal positionné il coupe la circulation naturelle de l’énergie et peut créer des déséquilibres énergétiques.


En vrai les jambes, on s’en fout !


Tout est dans le titre !

Bon les puristes et les enseignants qui ont une approche énergétique vont m’en vouloir mais comme je te l’ai dit plus haut en ce qui me concerne je considère que la position du bassin et de la colonne est prioritaire (au moins quand on débute) et donc si t’asseoir par terre est vraiment impossible tu peux totalement méditer sur une chaise si ta posture est bonne.


Pour ça il faut que ton bassin soit dans la bonne position, tu dois surélever tes pieds. En général, pour avoir une bonne mobilité du bassin sur une chaise il faut que les genoux soient plus hauts que les hanches.


Astuce : Rien à voir avec la méditation mais si tu as tendance à avoir mal au dos au bureau surélève tes pieds et roule ton bassin vers l’avant. Tu verras ton dos sera naturellement plus droit et donc tu auras moins de tensions !


Bouger pendant la méditation


Le principe même de la méditation est de pouvoir resté immobile pendant des heures (oui oui !) …

Maintenant, je peux dire ce que je veux à propos des « asseyez-vous confortablement », l’assise doit avant tout être confortable.

Bah oui si tu souffres tu vas pas rester des heures. Ou peut-être mais tu seras trop occupé à avoir mal pour être dans un état méditatif…

Le yoga, et encore moins la méditation, ne doit pas nourrir un conflit intérieur. Donc si tu as mal et que tu te forces à rester tu perds le sens de la pratique.


Tout ça pour dire que si tu as mal aux jambes mais que tu veux quand même faire durer ta méditation juste bouge en fait ! change de position, déplie tes jambes, repositionne ton bassin.


Par contre si le besoin de bouger est trop fréquent peut être que l’assise choisie n’est pas la plus adaptée. Essaie une autre posture pour la méditation ou n’hésite pas à adapter en te servant d’un banc de méditation ou de briques !



Et donc si on ne peut pas s’asseoir, on ne peut pas méditer ?


Cet article parle de l’assise spécifiquement. Personnellement je médite exclusivement assise. Je garde Shavasana pour les relaxations.

Mais bien sûr on peut pratiquer la méditation allongé !


Si pour une raison ou pour une autre tu devais te retrouver alité, il te serait tout à fait possible de continuer à méditer.


Il existe aussi des formes de méditation dynamique (en mouvement) et debout.


En fait on peut méditer quand on veut et comme on veut (désolée que tu aies eu à lire tout ça pour en arriver à cette conclusion…).


Enfin cela dit cet article traite de l’assise !




Et voila! Cet article touche à sa fin. J’espère qu’il t’a permis de d’apprendre des choses et qu’il va t’aider à te sentir plus à l’aise dans ton assise. N'hésite pas à expérimenter et naviguer entre chaque assise le temps de trouver la bonne pour toi.


Si cet article t'as plut et/ou tu connais des gens qui auraient besoin de le lire n’hésite pas à le partager.

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Les Salles : 

À Sérent :

Lieu dit : La ville Hervieux 

À Saint Servant

Salle Communale,

Mairie de Saint Servant

2020, Julie Leblanc.  Tous droits réservés