Bien s'asseoir pour bien méditer


Au début de la plupart des méditations guidées que l’on trouve actuellement en ligne, on entend souvent résonner l’injonction « asseyez-vous confortablement » , le problème c’est que… Ça ne veux rien dire !


Cette phrase m’horripile au plus haut point !


Elle n’y est pour rien la pauvre mais je trouve que de la part des personnes qui transmettent les méditations c’est une sacrée lacune !


Alors ok, peut être que je suis tatillon, mais on ne s’assoit pas n’importe comment lors d’une méditation. Parce que si, en effet, l’assise doit être confortable et peut être déclinée de différentes manières pour être accessible à tous, il y a des « points d’attention » à respecter (à mon sens) et ce pour différentes raisons dont je vais te parler !


Par exemple, sur la photo suivante, la jeune femme à l’air d’être assise confortablement (genre tu voudrais pas être à sa place !). Sauf que ça n’est pas une assise de méditation !




J’ai donc à cœur aujourd’hui, de faire le point sur l’assise de la méditation pour redresser des torts (genre…) et surtout t’aider à aller plus loin (et surtout mieux) dans ta pratique de la méditation.



L’assise, une VRAIE posture





Quand tu vois ce genre de photo, disons une photo avec une personne dans cette posture, ce qui te viens en tête c’est le fait d’être zen, détendu, relax… Même si tu n’as jamais médité.


Ce type de photo peut être utilisé dans n’importe quelle publicité aujourd’hui si tant est que le produit est sensé te facilité la vie et donc t’aider à te détendre.


C’est totalement passé dans l’inconscient collectif, c’est admis dans la société. Mais est-ce que tu t’es déjà demandé pourquoi ?


Pourquoi cette posture ci en particulier ?


Et bien tout simplement parce que la posture d’assise est une vraie posture. C’est d’ailleurs la seule posture décrite dans de nombreux textes traditionnels anciens.


Alors en vrai il y a plusieurs postures d’assis, 5 en tout.


Et ces postures sont les même dans de nombreuses traditions : yoga, zen, bouddhisme…


Tout ça pour dire que l’assise est une véritable posture et ce n’est pas juste « s’asseoir confortablement».



Les postures d’assise :



Sukhasana : la posture confortable (le tailleur).





Alors bien sûr, la position des bras sur cette photo n’a rien à voir avec la méditation (si tu pouvais faire abstraction cela m’arrangerait fortement merci !)


Globalement, je pense que tout le monde connait cette posture. C’est une assise qu’on prend assez spontanément lorsqu’on s’assoit par terre (pour ceux d’entre nous qui ont des raisons de s’adonner à ce genre de bassesses of course).



Vajrasana : La posture du diamant





C’est une posture assez agréable et très accessible. Pour les personnes ayant les chevilles sensibles il est tout à fait possible de l’adapter en s’asseyant sur un banc de méditation (je te laisse googler je n’ai pas trouvé de photo décente sorry)








Siddhasana : posture parfaite





C’est la mienne !

Enfin… moi je mets mes pieds l’un devant l’autre la plupart du temps. Mais ce sont deux variantes de la même posture.


Nécessite quelques adaptations (quasi systématiquement un coussin de méditation sous le bassin) mais praticable par presque tout le monde, je la trouve assez confortable.


Elle peut être gênante pour les personnes ayant des soucis de circulation.

Padmasana : le lotus.




Posture traditionnelle de méditation elle n’est clairement pas accessible pour tout le monde, et quand bien même tu es capable de la faire méditer dans cette posture c’est autre chose.


Si les hanches ne sont pas assez souples c’est les genoux qui vont prendre et on n’a JAMAIS envie que les genoux trinquent (voir mon article sur les genoux).

Si tu te sens vraiment bien dans cette posture c’est top mais sinon vraiment pas la peine de se forcer pour la gloire.