Bilan du challenge méditer au quotidien de décembre!

Hello ! (Et bonne année)




Aujourd’hui petit bilan de mon challenge de décembre. Mais si, tu sais ! Je te l’ai dit, en décembre j’avais décidé de méditer tous les jours. Alors, comment ça s’est passé pour moi ?


Déjà, maxi victoire : j’ai en effet médité tous les jours. Même le 24, 25 et 31 (et le 1er d’ailleurs).

Même les jours où j’aurais bien commencé autrement, les jours ou ma fille avait école et ou ça me demande de me lever 45 minutes plus tôt que d’habitude, les jours où y a pas le temps parce qu’on doit déménager des amis, les jours ou on à pas dormit chez nous et ceux ou on avait des invités.


Bref ! ALL PERFECT honey !


Nous sommes le 6 Janvier 2021 et, bien entendu, je continue. Pour moi ce le but de ce challenge était de mettre en place une habitude qui perdure dans le temps. Et il me semble que sur ce point on est bon.


Et sinon, qu’est-ce que ça a changé pour moi de méditer tous les jours ?


- Plus de légèreté :


A vrai dire, c’est mon conjoint qui me l’a fait remarquer. Il me trouve moins stressée depuis que je médite. Du coup c’est assez drôle parce que lui aussi fait attention à ce que j’ai bien ma méditation quotidienne !

Cela dit moi j’ai remarqué plus de légèreté, plus de joie, je suis assez joueuse, je me suis beaucoup plus amusée dernièrement (moins cette semaine je veux juste dormir).


En tous cas plus de facilité à prendre les choses du « bon côté ».



- Connexion plus « stable » et plus profonde à moi et à mes ressentis :


Je me sens globalement plus attentive et plus présente à ce que je ressens, à ce qui se passe à l’intérieur.

C’est pas très facile à expliquer mais il y a vraiment cette notion de profondeur et de stabilité. Comme si j’avais accès à un espace plus stable de moi-même.

Globalement je me sens plus enracinée en moi-même.


- Je prends naturellement de nouvelles directions :


De nouvelles perspective s’ouvre à moi, mais elles ne viennent pas de l’extérieur mais de moi. Mon regard change sur la vie et ma vie et je vais (timidement) dans des directions que je ne m’autorisais pas à explorer avant.





Comment ma pratique à évoluée ?


Je ne mets plus de timer, au début je mettais un minuteur de 15 minutes.

Parce que je sais que je commence à être particulièrement agitée un peu avant 15 minutes et je voulais dépasser cet inconfort sans pour autant me brusquer.


Depuis je me sens bien plus longtemps.


J’utilise un Mala depuis une petite semaine ce qui à permis aussi que je lâche le facteur temps.


Si tu ne sais pas ce qu’est un Mala, c’est une sorte de chapelet tibétain qui sert à répéter des mantras.


Moi je m’en sers pour les phrases positives avec lesquelles j’ai envie de travailler en ce moment.


J’ai donc un temps de méditation « contemplative », en silence, je m’entraine à garder mon attention sur ma respiration (je suis un « chemin » spécifique), puis je répètes mes phrases sur les 108 perles du Mala. Et souvent, ces répétitions approfondissent mon état de méditation donc je reste encore quelques minutes en silence – because it feels GOOD !


Ah oui je chante le Gayatri Mantra au début (parce que je médite le matin) et le Om à la fin.

Si je ne médite pas le matin dans ce cas juste le Om.


Du coup tout cumulé je suis à 15 minutes les jours ou je veux que ce soit rapide et 20-25 quand je veux prendre mon temps.


Durée qui me convient parfaitement.


Donc tout va bien ?


Oui et non !

J’expérimente ma première semaine de résistance. En ce moment c’est dur. Et je pense que c’est parce que je n’ai pas envie de m’écouter. Méditer c’est une façon de créer un lien plus profond à soit d’abord et ensuite au monde.


Mais quand tu ne veux pas écouter ou accepter ce qui se passe en toi alors s’asseoir pour méditer demande une grande force.


C’est choisir quotidiennement de se faire face et c’est pas drôle tous les jours ! Même si au final ça fait du bien.

Mais quand il y a des choses désagréables qui remontent (parce que tu leur à laisser la place de le faire en méditant tous les jours) il faut être prêt à accueillir l’inconfort.


Même si bien sur la méditation soutien le processus.


Disons que c’est le moment où il ne faut pas lâcher !






In the end


La méditation est une discipline, dans le sens qu’elle doit être pratiquée de manière régulière, ça demande de l’implication personnelle.

C’est vraiment un outil fantastique mais ce n’est pas de la magie. Tout ne tombe pas tout cuit dans le bec parce qu’on s’est assis une fois 5 minutes. Il n’y a pas de formule miracle. Juste y aller et s’investir.


Je trouve qu’on est à la période de la solution miracle.


Et si des outils sont plus efficaces que d’autres, rien ne va transformer ta vie en une fois. Après, évidemment que les bénéfices valent LARGEMENT le temps passé et les périodes d’inconfort.


En tous cas moi je suis contente d’avoir choisis cette voie et de ne pas lâcher même si cette semaine je me trouverais bien des excuses. Lol.


Parce que depuis que je médite, en plus de ce que je t’ai dit plus haut je vois plein de micro changements se mettre en place dans ma vie qui n’auraient surement pas été possible avant.


Après ce n’est pas en un mois qu’on voit une énorme différence je pense.

Je vous ferais des updates régulières puisque bien entendu l’objectif est de continuer ad vitam aeternam.


Et toi, quelle est ta relation à la méditation ? est-ce que tu pratique ? Est-ce que cette discipline t’appelle ou à l’inverse te donne envie de fuir à toutes jambes ? N’hésites pas à me le dire en commentaire !


Plein de belle choses pour toi en ce début d’année !

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout