Le flying yoga

Mis à jour : août 3

Je viens de me rendre compte que je n’ai pas encore fait d’article dédié au flying yoga. C’est un scandale! Voilà donc que j’y remédie ❤️


Le flying yoga c’est quoi?

Pour celles et ceux qui n’ont absolument aucune idée de ce dont je parle, petit topo :

En fait, le flying yoga « classique » est un mix d’art du cirque et de yoga (en gros). Dans ces cours on utilise des hamacs de yoga. Ces derniers sont accrochés au plafonds et les postures sont pratiquées soit avec, soit dedans.

Je vous invite à regarder des vidéos sur YouTube. C’est assez acrobatique.

Upavista konâsana dans les airs

Le flying yoga que moi je transmet

Ce n’est pas tout à fait ce que moi je propose.

Je pratique et enseigne un yoga plutôt classique, les hamacs servent principalement pour les postures inversées (suspendu tête en bas), et pour soutenir et expérimenter les postures classiques autrement.

C’est un mix de yoga terrestre et de yoga aérien. Parce que j’aime les deux, que les deux disciplines se nourrissent l’une et l’autre.

Donc finalement il n’y a que très peu d’acrobaties.

Enfin… Il y en a quand même!

assouplissement des hanches et étirement des ischions et des psoas.

Qu’est ce que le flying yoga a de plus?

Présence à soi et lâcher prise

D’abord, le lâcher prise et la présence à soi : la pratique du yoga avec les hamacs demande une présence et une attention plus intense.

En effet le tissus est en perpétuel mouvement, ce qui demande une attention et une maîtrise constante. Or, quand votre attention est maintenu sur votre corps et votre souffle vous êtes entièrement présent à ce qui se passe dans l’instant ce qui vous permet de lâcher prise totalement.

La pratique étant plus profonde et plus intense il en va de même pour la détente et le lâcher prise.

Une pratique corporelle plus intense

Ensuite, les étirements sont plus profonds.

En effet, souvent, notre corps cherche des moyen de ne pas aller à la rencontre de l’intensité en « trichant », il nous arrive aussi de rester dans un espace confortable sans aller explorer nos limites.

En yoga suspendu le tissu bouge en fonction du relâchement, il est donc plus difficile de tricher.

De plus, la fluidité du tissu exige que nous “tenions” et relâchions le corps en même temps. Ce qui fait qu’en même temps que vous rechercher l’étirement et le relâchement votre corps lui doit doit rechercher l’équilibre et le maintient de la posture en permanence.

Donc on développe le relâchement et la tonicité corporelle en même temps.

Une nouvelle façon de vivre la pratique

Et puis, il faut bien le dire, l’utilisation des hamacs ouvre à de nouvelles façons d’aborder certaines postures.

Notamment les postures inversées.

En effet c’est nettement plus simple de rester 5-10-40 minutes la tête en bas quand on est suspendu par le bassin que quand on est en appui sur nos bras ou sur nos épaules (ou toutes les autres options existantes).

Cela offre donc la possibilité à plus de monde d’aller dans certaines pratiques.

Au delà des postures inversées, l’utilisation des hamacs permet de revisiter et d’aborder de manière différente un grand nombre de postures.

Or on sait que c’est cette richesse dans les différentes postures et façons d’approcher les postures qui a un impact sur notre énergie et notre mental.

Cette façon différente de pratiquer nous permet aussi de developper notre sens de l’équilibre et de développer notre perception de notre corps dans l’espace.

Le flying yoga, une approche plus dynamique, et plus… fun

OMG! Je l’ai dit.

J’ai utiliser le mot « fun » en parlant de yoga…

Ouais, parce que, le yoga est une pratique spirituelle ( si tu ne la savait pas, non c’est pas un sport). Et j’ai rencontré un certains nombre de gens qui considèrent que c’est donc sérieux. Que si tu t’amuses, ou si tu prends du plaisir à ta pratique (oh put**n! Je parle de plaisir maintenant) tu fais pas du yoga mais de la gym.

Le développement personnel c’est sérieux!

“Quand vous faites de la musique ou que vous chantez, vous ne vous répétez pas. Vous pouvez reprendre le même râga, ce n’est pas une répétition. Si c’en est une, ce n’est pas un jeu, il n’y a pas de de joie. Quand il n’y a pas de joie, c’est une répétition; quand la joie est là c’est abhyâsa. La répétition est stérile alors que la joie, l’intérêt, contiennent une certaine énergie créatrice.” Le yoga au delà de la méditation. Vimala Thakar

Personnellement, j’adore jouer, de un. Et ensuite j’adore aimer ce que je fais, de deux ( ça semble logique mais crois moi ça ne l’est pas pour tout le monde).

Après je critique pas les profs sérieux hein. D’ailleurs je ne dis pas non plus que le yoga c’est une grosse blague. Ce que je dis c’est qu’on peut s’investir avec sérieux et dévotion dans une pratique et en même temps kiffer!

Le flying yoga, pour moi, c’est ça. Une pratique rigoureuse et intense et en même temps légère et ludique.

Du côté de mes élèves on frôle les 100% de retours positifs.

Et voici un exemple de séance que je propose!



Témoignage :

« Hey, hey, hey ! j’ai testé pour vous en version cours individuel le flying yoga !!! un mot : génial !!! ❤️ je ne parle pas de l’effet de mode mais de la qualité du cours et de l’expérience ! J’ai l’occasion de pratiquer régulièrement des stages de yoga avec Julie en pratique classique et là !!! Juste génial un étirement parfait des postures plaisantes !!! On est à la fin du cours sur un petit nuage ☁️…moment génial, cours de qualité ! Un instant cocooning…et un retour en enfance la tête en bas !!! ❣️offrez vous un temps flying vous ne le regretterez pas !!! »



Pour t'acheter un hamac et pratiquer chez toi, c'est par ici :

ylangoo.com

#bienêtre #flyingyoga #yoga #yogaaérien

Les Salles : 

À Sérent :

Lieu dit : La ville Hervieux 

À Saint Servant

Salle Communale,

Mairie de Saint Servant

2020, Julie Leblanc.  Tous droits réservés